mardi 30 septembre 2008

Ça "chill" dans les nouveaux locaux

Pour ceux qui ne passent plus souvent dans nos locaux, voici un apperçu d'un de nos nouveaux labos numériques. Ce local était l'ancien labo couleur où étaient les Beseler. Les murs sont moins jaunes et l'éclairage est un peu plus intense. Par contre, l'ambiance relaxe y règne toujours.

Merci aux profs de Pratique pro qui s'assurent de maintenir une certiane fébrilité "professionnelle" dans un environnement ludique.

photo Martin Benoit

Vernissage du Lux

source Infopresse

Le dévoilement des gagnants de la 11e édition concours des professionnels de la photographie et de l'illustration au Québec aura lieu au Musée Juste pour rire, le mercredi 1er octobre 2008. L’exposition des gagnants se poursuivra jusqu’au 15 octobre.

Les pièces gagnantes seront aussi présentées dans le magazine Grafika, édition spéciale Lux, et seront diffusées sur le site Internet du concours. Le magazine sera en vente lors de la soirée.

Vernissage de l'exposition Lux
Mercredi 1er octobre 2008
Musée Juste pour rire, 5e étage
2111, boul. Saint-Laurent, dès 18h, entrée gratuite

mercredi 24 septembre 2008

Un sténopé géant au Monument National

source Guy Glorieux

A l'occasion des Journées de la Culture, UMA, la maison de l'image et de la photographie s'est associée avec l'artiste-photographe Guy Glorieux pour installer une vaste Camera Obscura au Monument National les vendredi et samedi 26 et 27 septembre.

La Camera Obscura est un espace obscur qui - à l'instar de l'oeil humain - permet de capter sur ses parois l'image inversée du monde extérieur par le truchement d'une petite ouverture circulaire. Selon que cette ouverture sera ou non dotée d'un objectif en verre, ce sera un appareil photo ou un appareil à sténopé. Dans le cas présent, la Camera sera une chambre à sténopé. Elle sera assez vaste pour permettre à plusieurs personnes de se déplacer confortablement à l'intérieur, comme s'ils étaient à l'intérieur d'un appareil à prise de vue.

Ce sera une occasion unique pour les visiteurs de voir de leurs propres yeux la féérie de ce mode de création visuelle et de l'imagerie au sténopé. Ils pourront se familiariser avec la plus ancienne technique de "photo-graphie" (c'est-à-dire "écrire avec la lumière"). Une technique qui remonte à la plus haute antiquité mais dont le principe ne fut véritablement expliqué pour la première fois que par Léonard de Vinci au XVIe siècle. Ils pourront aussi découvrir le monde de la rue St-Laurent, tel qu'il se présente en face du Monument National, flotter à l'envers dans une vaste tente obscure installée pour la circonstance.

Ce sera aussi une occasion unique de discuter avec Guy Glorieux des immenses photographies au sténopé du paysage urbain Montréalais qu'il crée "ex nihilo" en camera obscura depuis des sites importants de la métropole. Les visiteurs pourront voir une de ses oeuvres affichée au mur du café du Monument National, ainsi que d'autres oeuvres des photographes Gabor Szilasi et Mia Donovan présentée par UMA jusqu'au 15 décembre à l'occasion de l'exposition Le Coin.

Monument National
Vend + Sam de 11 h à 16 h
1182 Boul St-Laurent
coin René-Levesque
Montréal
514-871-9883

15 000 km à l'Agora du Vieux demain soir

Demain soir, jeudi, aura lieu le vernissage de cinq ex-étudiants du Vieux en photo.
Cette exposition réunira le travail fait à l'étranger durant l'hiver 2008 par ces étudiants qui étaient, soit en Belgique, soit en Chine.

Michaël Boisvert, Marie-Michelle Duval-Martin, Ognian Gueorguiev, Laurence Poirier et Joannie Verreault. Du 22 au 27 septembre à l'Agora du Vieux (255 Ontario Est). Vernissage le 25 à 17:30.

photo Ognian Gueorguiev

Grosse journée hier

Hier, le 23, ce fut une grosse journée pour le secteur des nouveautés en photographie.

Viencent Laforet a mis en ligne son film réalisé avec la 5d mkII. Ce film met en évidence les qualités des hors foyer disponibles en photographie 24 x 36 relativement au cinéma 35mm (18mm x 24mm); les focales étant plus longues en 24 x 36 à perspectives égales, on se retrouve, à ouvertures égales, avec moins de profondeur de champ. Depuis que la vidéo semi-pro s'est développée, les vidéastes cherchent des solutions pour obtenir de beaux bokhés et de la faible profondeur de champ jusqu'à inventer les dispositifs DOF. Si vous avez le temps, faites la sommation du prix de l'équipement utilisé par Vincent pour faire son film. Petit-moyen budget...

Adobe lançait officiellement Photoshop CS4. Moins cher (environ 650$) si vous ne faites que du "Photoshop" avec, mais si vous utilisez les nouvelles fonctionnalités 3D, c'est un peu plus cher et assurez-vous d'avoir la carte graphique avec le bon GPU.

Phase One, la polygame, se marie de nouveau avec un gros joueur et l'élu de son coeur est Leica. Leica annonçait aussi sa nouvelle concept-caméra la S2 une caméra moyen-moyen format. Une caméra du genre slr avec un capteur entre le capteur 24 x 36 et les capteurs des dos moyens formats. 37 mp et un prix à découvrir. Qu'est-ce que ça signifie? On tournaille autour du 30 mp avec la 1Ds mk III, la Alpha 900, la future D3x, les dos Phase One, Hasselblad/Imacon, etc. Avons-nous un problème de résolution? Est-ce que "more is better"? Il est certain que la technologie évoluant, on se retrouvera d'ici peu avec beaucoup de pixels et probablement du 16 bit natif et des ordis avec beaucoup de ram et beaucoup d'espace de storage pour gérer tout ça. Pourquoi pas? Ma question est, est-ce des pixels significatifs porteurs d'informations ou est-ce simplement plus de pixels avec plus de data? À l'époque du 4x5, on avait plus d'information sur cette surface, mais était-ce utile de faire toutes nos prise de vue sur ce format? On connait la réponse et c'est pour ça que divers formats existaient et avaient leurs places. Souhaite-t-on nous une solution universelle?

mardi 23 septembre 2008

Curtis 2008, Ze Professor's Cut

Voici enfin la version tant attendue du Projet Curtis édition 2008. Cette fois-ci, nous avons tenté d'expliquer la démarche de sorte que les non-initiés au phénomène comprennent le pourquoi du comment.

Bon visionnement

video

lundi 22 septembre 2008

La 5D mkII et Vincent Laforet

Ceux qui suivent la vie trépidante de Vincent Laforet (photographe hyper actif) savent que d'ici quelques heures un vidéo "révolutionnaire" réalisé avec la 5D mkII sera bientôt disponible sur son blogue.

Selon Laforet, cette caméra et ses possibilités vidéo vont révolutionner la photographie et la vidéo. Est-ce que Laforet est un dévot de Canon un peu trop enthousiaste? Ses réflexions sont intéressantes, mais reste à voir s'il est aussi simple qu'il semble de créer une ligne narrative significative que d'appuyer sur le déclencheur. La question est complexe et tous les photographes qui ont suivi des ateliers de création vidéo connaissent le défi de raconter via le vidéo versus la photo statique. Il est certain que les photographes de presse préféreront ne plus trimbaler un Canon G9 pour faire de la vidéo et auront à faire davantage attention à la mise au point en relation avec la très grande profondeur de champs des caméras à petits capteurs.

À suivre

vendredi 19 septembre 2008

Conférence de Leda & St-jacques

Hier soir avait lieu la conférence des photographes de mode montréalais Leda Montereal et Pierre St-Jacques devant une salle comble et une liste d'attente. Je crois que c'est la conférence qui a attiré le plus de spectateurs chez Photo Service.

Les grandes lignes, de ce que nous avons appris, sont l'importance de bien s'entourer en terme de compétences et d'attitudes. L'importance de l'harmonie au sein d'une équipe de travail qui vise le même but. On nous a présenté les trois autres artisans de cette équipe: Martin Lacroix, assistant numéro 1, Éloi Beauchamp, agent/gérant et finalement Olivier Barbes, grand manitou du volet numérique.

Malgré un succès qui peut sembler soudain, on a pu constater des débuts difficiles et une grande persévérance. Très tôt, la qualité de leur lumière et l'originalité de leurs concepts ont été remarquées. Ils souhaitent maintenant ouvrir leur marché vers Toronto et New York si le jeu en vaut la chandelle.

photo par Leda & St-Jacques extraite de leur portfolio

mercredi 17 septembre 2008

Inévitable, le Canon 5D mk II

Enfin Canon a présenté sa dernière mouture de 5D, la 5D mk II.

Cette caméra s'inscrit dans la lignée de la 5D avec les améliorations qui lui sont dues. ISO amélioré, gestion de la poussière sur le capteur, plus de mp (21), Live View et un mode vidéo HD 1080. C'est un résumé sommaire, vous pouvez lire chez dpreview la suite. Le prix sera autour du 2 700$. C'est donc une réponse directe à la D700 de Nikon avec mégapixels en plus.

Ce sera un 1Ds mkII améliorée avec moins de robustesse et surtout beaucoup moins cher... Cette caméra s'approche des capacités de plusieurs dos moyen format comme le P25+ et autres de cette catégorie. Beaucoup y penseront à 2 fois avant de passer au moyen format. Je n'ai pas encore joué avec les fichiers et l'objet en soi, mais j'ai confiance que la caméra livra la marchandise si on l'habille avec des verres de qualités.

On constate que la présence du mode vidéo est souligné voir même proposé aux photojournalistes. Comme le mentionne Michael Reichman de Luminous-Landscape, le point faible de toutes ces "pseudo caméras vidéos" est le volet son. C'est bien de capture le mouvement d'une scène, mais quand est-il de sa composante sonore. Vous remarquerez que les possibilités audio ne sont même pas discutées dans les spécifications de la caméra comme si le son ce n'était pas important. Ceux qui voudront l'utiliser comme caméra vidéo, devront rapidement s'équiper d'un enregistreur audio synchrone parallèle et vive la resynchro au montage...

samedi 13 septembre 2008

Dernier jours de l'expo. Montre-moi...

source Johanne Bergeron

L'exposition MONTRE-MOI CE QUE TU VOIS DE L'AUTRE QUE JE NE VOIS PAS,
préésentée dans le Parc des Amériques (angle Rachel et boulevard Saint-Laurent)
depuis le 11 juillet dernier, prendra fin le 15 septembre 2008.

Les photographes Yves Beaulieu, Gilbert Duclos, Olivier Hanigan,
Marie-Reine Mattera et Emmanuel Joly suggèrent 22 scènes
de la vie quotidienne empreintes d'une vision et d'un traitement personnels
sur le thème de la diversité culturelle.

Une série de reportages intéressants sur la pauvreté à Montréal

La Presse a produit une série de reportages sur la pauvreté à Montréal. On commence à voir percer les avantages du mutli-plateformes pour parler d'un sujet.

Michel Campeau et La chambre noire

La Galerie Simon Blais presente La chambre noire de Michel Campeau.

Une série d'images qui portent un regard sur la période argentique de la photographie.

Du 17 septembre au 11 octobre
GALERIE SIMON BLAIS
5420, BOUL. SAINT-LAURENT, LOCAL 100
MONTRÉAL, QUÉBEC

Exposition photo Le coin

La Maison de l'image et de la photographie présente une exposition des photos de Gabor Szilasi, Guy Glorieux et Mia Donovan.

Du 15 septembre au 15 décembre au Monument National 1182 boul.St-Laurent

mardi 9 septembre 2008

Encore une controverse autour de photos distribuées par de grandes agences.

Nous voici encore confrontés à des spéculations concernant la véracité de photos prises durant l'invasion georgienne.

D'autres exemples illustrent possiblement l'usage de photos mises en scène pour soulever une indignation politique.

Ce genre de phénomène, qui n'est pas récent ni propre au numérique, contribue à nourrir la méfiance que le public peut avoir envers les médias. Heureusement, ou malheureusement, ces spéculations n'ont pas fait la une au Québec.

Photo d'un mort se faisant déplacer par des ambulanciers. Étrangement, le mort s'agrippe à l'infirmière...

Sony un joueur de plus en plus important

Comme prévu depuis plus de six mois, Sony a présenté son vaisseau amiral le Alpha 900 qui incorpore un capteur de 24x36 de 24 mégapixels stabilisé, ce qui constitue la caméra à la plus haute résolution de format 24x36. Le prix sera autour de $3500 ce qui est de beaucoup inférieur au prix du Canon 1Ds mkIII qui semble-t-il produit des images d'une qualité très comparable.

N'oublions pas que les caméras Sony acceptent des optiques Carl Zeiss sans modification et conservent tous les automatismes entre objectifs et boîtier. Les accessoires Sony sont présentement limités comparés aux accessoires Canon ou Nikon, mais souvent les besoins de studios ne sont pas aussi diversifiés qu'en photojournalisme. Pour la différence de prix entre les boîtiers, un utilisateur peut se payer 2 excellentes optiques Zeiss... N'oublions pas que le boîtier est stabilisé ce qui permet souvent de tirer le maximum des objectifs lorsque l'on fait des prises de vues à main levée.

Je ne crois pas qu'un "pro" va opter pour cette solution, car une composante d'être un "pro" est de rassurer son client et Sony ne fait pas encore parti de ces marques qui rassurent les clients en photographie professionnelle. Malheureusement, en ces temps où l'on tente de ménager son portefeuille, une solution comme la A-900 en serait peut-être une pour beaucoup de situations. Peut-être même que ce boîtier peut faire le travail d'un dos numérique de 22 mp à 20k$ +...

Reste à voir comment Nikon et Canon réagiront. La fin septembre et Photokina nous le diront.

Bande annonce de CS4

Adobe présentait quelques nouvelles fonctionnalités de CS4 lundi. Vous pouvez visionner le vidéo de cette présentation.

C'est une bande-annonce qui n'explique pas vraiment les choses, mais qui fait quelques démos spectaculaires. Rotation et exploration d'un fichier de 422 meg en temps réel, création de panoramas sphériques, addition de couleurs locales sur un modèle 3D et conversion en anaglyphes ou en épreuve lenticulaire. Le présentateur parle d'intégration vidéo et d'aisance à passer d'un logiciel à l'autre.

Il reste à attendre le 23 septembre pour la première.

Deux vernissages

Ce soir à 17:00 aura lieu le vernissage de Carl Lessard et demain soir celui du Centre de Design de l'UQÀM.

source Huguette Lucas

La saison 2008-2009 du Centre de design de l’UQAM débutera avec une exposition intitulée exister contre les faits : architecture / fiction / photographie. L’exposition, réalisée par le Centre, réunit deux séries d’œuvres photographiques, celle du photographe flamand Filip Dujardin et celle du photographe canadien Arni Haraldsson, ainsi que le travail de recherche et de création de Céline Poisson, professeure à l’École de design de l’UQAM. Une visite commentée de l’exposition, le mercredi 10 septembre à 17 heures, en présence des trois créateurs, précédera le vernissage qui a lieu à 18 heures.

Lieu : Centre de design de l’UQAM, 1440, rue Sanguinet

Dates : du 11 septembre au 12 octobre 2008

Vernissage : le mercredi 10 septembre, à 18 heures


et celui de Carl Lessard

source raawart.com

Le photographe canadien Carl Lessard exerce sa profession depuis plus de 20 ans et est définitivement reconnu comme un photographe de calibre international. Le travail de Carl Lessard se concrétise dans un art photographique à la fois mystérieux et discrètement influencé par une recherche inlassable de l’univers immatériel qui se retrouve dans l’esprit humain.

Entamé en 1998, le Projet Faith est à ce jour le plus important projet photographique de Carl Lessard. Il en résulte une série de plus de 80 photographies noir et blanc. Il présentera à La Voûte, espace d’arts, trois des quatre volets du Projet Faith : Thank you India, His Holliness the Dalaï-Lama et Africa Within.

Vernissage : Mardi le 9 septembre dès 17h00
Exposition du 9 septembre au 18 octobre

La Voûte, espace d’arts
278 rue Queen (coin William)
Information : 514-390-2787
www.espace-lavoute.com
www.raawart.com


photo Carl Lessard, Taj Mahal, Agra, Inde

dimanche 7 septembre 2008

Second regard

Voici un blogue intéressant qui s'est tourné vers l'extérieur des conventions démocrates et républicaines. Un volet dont les journaux nous ont moins parlé.

vendredi 5 septembre 2008

Curieux quand même

C'est quand même étrange, il n'y a pas si longtemps, s'équiper avec du Mamiya en 2 1/4 était une solution bon marché d'introduction au secteur. Il y a quelques mois, la prestigieuse compagnie Phase One du Danemark s'est associé avec Mamiya pour produire un ensemble de format 6 x 4,5. Phase One n'a pas opté pour les boitiers Hasselblad ou encore Silvertri ou Franke & Heidecke ou Pentax. Il ne restait que Mamiya qui n'était pas associé directement à une autre fabriquant de dos numérique (à l'exception de leur dos maison le ZD). Nous voyons même Phase One s'associer à la compagnie d'optique Hartblei et à Microsoft?... Hartblei est une compagnie d'optique bon marché issue du bloc communiste de l'Ukraine et de l'Allemagne de l'est et Microsoft est une corporation mal établie dans le domaine de l'imagerie en comparaison avec Apple.

Est-ce que Phase One aurait trop attendu pour se marier, jouissant d'une suprématie qui semblait justifier un certain célibat? Ou bien, avons-nous grandement sous-estimé la qualité du matériel Mamiya et Hartblei? Probablement un mélange des deux.

Leaf et Sinar ont opté pour le boitier Hy6 de Franke & Heidecke (Rollei). Hasselblad et Imacon ont créé la famille HxD chez Hasselblad. Qui s'unira au 645 de Pentax? Chose certaine, les boîtiers 2 1/4 se font de plus en plus rares et les dernières compagnies vivotes. Bronica s'est uni à Tamron pour cesser la production de leurs appareils. Fuji reste indépendant avec leur trop grosse caméra qui accepte à peine leur dos à Super CCD disponible qu'en Europe et Asie.

Quand j'ai présenté pour la première fois la Super-Rotator de Hartblei, en 2001 sur mon site des nouveautés, plusieurs n'ont pas considéré cette optique comme une alternative aux Tilt and Shift de Nikon et Canon. Il a fallu que Michael Reichman en parle en bien sur Luminous-Landscape pour que l'on se dise qu'il y a peut-être de la vie à l'extérieur de l'Allemangne de l'ouest... Qui fabrique vraiment les optiques gravées Hasselblad sur la famille HxD de Hasselblad? Pourquoi Hasselblad a-t-il délaissé leur long partenariat avec Zeiss Oberkochen pour la série 645 de leurs boitiers? Est-ce que Hasselblad a démarré une compagnie d'optique en Suède? On ne doit pas oublier que Hasselblad s'est marié à Fuji pour développer le XPan ou bien est-ce l'inverse? Fuji est un grand manufacturier d'excellentes optiques en grand format et en vidéo. Peut-être sont-ils capables de construire des optiques 2 1/4.

De toute façon, nous allons être obligés de juger un produit à ses performances plutôt qu'au prestige de son nom. C'est ce qui commence déjà à se produire avec la 50mm f 1,4 de Sigma qui surpasse celle de Nikon et Canon. La pression que cré le marché très compétitif du numérique force tout le monde à produire de meilleures composantes et ce, au bénéfice des utilisateurs.

Soyez à l'affût de la nouvelle caméra Canon qui sortira bientôt et qui fait spéculer tout le monde, peut-être serons-nous témoin d'un des miracles de la compétition.


Super-Rotator 45mm de Hartblei. photo extraite du site de Hartblei

jeudi 4 septembre 2008

Mes prédictions pour CS4

Adobe annoncera le 23 septembre sa nouvelle version de Photoshop CS4.
Voici quelques unes de mes prédictions basées sur mes intuitions et des légendes urbaines:

-Utilisation des CPU des cartes graphiques nvidia pour accélérer certaines fonctions de Photoshop dont les fonctions 3D.
-Intégration des fonctionnalités UPoint dans le module CameraRaw
-amélioration du module de réduction de bruit
-nouvelle famille de galeries web
-Augmentation des possibilités d'altérer les métadonnées des images plutôt que les pixels de sorte à rendre les opérations réversibles à l'infini un peu à la façon d'Aperture et Live Picture.
-possibilité d'"adresser" d'avantage de ram.

On s'en reparle le 23.

Le Nikon D3x se fera attendre

Selon mes sources chez Nikon Canada, Photokina ne sera pas l'occasion de lancer le Nikon D3x que plusieurs supposent qu'il sera équipé de la puce de Sony de 24 mp. Nikon me dit que les nouveaux venus sont la D700, la D90, le SB900 et le nouvel objectif 18-105 f3,5 VR.

Plusieurs espèrent que la venue de la D3x soit une source de compétition qui fera accoucher Canon d'une nouvelle super caméra.

À suivre

lundi 1 septembre 2008

Expos à la Galerie SAS

source Galerie SAS© Martine Epoque et Denis Poulin, Temps multiples, séquence no7, 20''x14'', 2008
La galerie [sas] présente la seconde édition de Mouvements focalisés, une exposition photographique éloge à la danse contemporaine prenant pour thème le mouvement et mettant en lumière le talent de sept tandems créatifs photographes-chorégraphes. La galerie [sas] leur octroie le mandat d’unir leur univers, leur vision et leur sensibilité pour en arriver à réaliser des oeuvres photographiques indédites, créées expressément pour cette exposition collective.

Les artistes sont :
Denis Poulin et Martine Epoque
Nicolas Ruel et Louise Bédard
Yves Médam et Sylvain Émard
Maude Arsenault et Chanti Wadge
Jean-François Gratton et Isabelle Choinière
Michael Reinhart et Lin Snelling
André Clément et Mélanie Demers
.
Espace 1 de la galerie [sas] du jeudi 04 septembre au samedi 04 octobre 2008
372 rue Sainte-Catherine Ouest, espace 416


Espace 2 Carlitto Dalceggio
Poussant toujours plus loin les limites de sa recherche, Carlito Dalceggio explore les territoires du monde et des symboles.

De son retour du Mexique, il nous ramène un imaginaire coloré, une iconographie toujours plus exacerbée, autant d’interprétations d’une mémoire collective qui prennent forme sur des supports aussi divers que la toile ou le mobilier.

Espace 2 de la galerie [sas] du jeudi 04 septembre au samedi 04 octobre 2008
372 rue Sainte-Catherine Ouest, espace 416


Soirée CAPIC/World Press

Jeudi soir dernier, avait lieu le vernissage du lancement de l'exposition World Press simultanément à l'exposition des membres de la CAPIC.

Après quelques confusions, les gens ont réussi à rentrer et visiter les deux expositions.

Comme à l'accoutumée, le World Press a attiré la communauté des photojournalistes et de plus en plus d'intéressés au sort de la planète et sa population. L'engouement pour le photojournalisme est une bonne nouvelle après ces deux dernières décennies de pain maigre...

Laurence P. admirant les photos de Pierre Manning lors du vernissage Capic (en bas) et une série de portraits lors du World Press. photos Martin Benoit