lundi 13 octobre 2008

DOF, la grosse question

Probablement que plusieurs d'entre vous sont familiers avec ce sigle qui signifie Depth Of Field. Depuis un an, je suis submergé par la préoccupation que la profondeur de champ génère chez les photographes et les vidéastes.

Chez les vidéastes, c'est vraiment la panique. Vous n'avez qu'à taper dans YouTube, DOF, pour trouver des centaines de vidéos tentant de vous trouver des solutions pour faire des tournages hors foyer. Les produits Letus, Brevis, SGpro et Redrock sont des acrobaties pour créer un peu de hors foyer.

La très grande démonstration qu'à fait Vincent Laforet dans son vidéo à la 5D mkII est la démonstration que cette caméra peut aller chercher des hors foyer supérieurs aux caméras 35mm pellicule de Hollywood. La popularité des LensBabies et des objectifs Tilt and Shift démontre le grand besoin de hors foyer. Il y a même un mouvement qui vous propose des T-shirts valorisants les hors foyers.

Je suis de la génération qui a commencé en 2 1/4 pour passer ensuite au 35 mm et au 4x5 et enfin aux capteurs 1,5x, etc. Historiquement on a essayé d'obtenir de la profondeur de champ pour réussir à obtenir une image nette. Le grand format et le format moyen, n'étaient pas très généreux en la matière. Ansel Adams et Minor White avaient démarré le groupe f64 qui faisait leurs photos à f64 pour plus de profondeur de champ. Aujourd'hui, la netteté est quasi un défaut, du moins, la très grande profondeur de champ.

La très grande profondeur de champ est un effet collatéral des petits capteurs qui ont imposé de courtes focales qui produisent de grandes profondeurs de champ. La « nostalgie » des hors foyers des « anciens » systèmes devient alors une qualité, car c'est un luxe que l'on ne peut plus se payer à moins d'avoir une caméra « full cadre » ou encore un dos moyen format. Même Hollywood, avec leurs Panavision ou leur Arri 35 mm ou leurs caméras RED utilisent des focales plus courtes que ce dont la 5D mkII a besoin pour générer le même angle de vision à distance égale. La 5D mkII devient par conséquent une des rares caméras qui enregistrent le mouvement à la surface de capture la plus grande, imposant par le fait même des focales plus longues ayant pour conséquences une profondeur de champ moindre. Seules les caméras IMAX 70 mm utilisent des focales encore plus longues. Le Super 35mm cinéma est de 24mm x 13,7 mm (environ la taille d'un capteur de D2) tandis que la 5D mk II est de 24mm x 36mm quasi le triple en surface.

Vincent Laforet a bien pris soin d'utiliser de grandes ouvertures sur de longues focales ou encore d'utiliser des objectifs exceptionnels à grandes ouvertures. Il a ainsi pu réaliser des hors foyer hors du commun. L'usage des hors foyer devient un élément du langage et un effet pictural. Il sert à cerner le sujet et créer un environnement enveloppant rêveur (Rêverie)... Réaliser ces effets en pellicule 35mm cinéma aurait été très difficile et en vidéo, où les capteurs sont encore plus petits, quasi impossible. Il a démontré que cet appareil coûtait moins et produisait plus au niveau pictural. Les photosites et leur quantité ont aussi permis une très bonne réponse la nuit, ce qu'un capteur de cinéma HD a encore de la difficulté à produire de par sa moindre taille par photosite.

Le film de Vincent contribuera à nourrir la grande frustration de ceux qui cherchent de la faible profondeur de champ dans leurs tournages et il offrira peut-être une solution.

J'étais surpris d'apprendre que le film de Vincent était le sujet de discussion aux Studios Mels (les plus gros studios de cinéma de Montréal) la semaine dernière.

Il n'y a pas que les photographes qui trépignent sur le sujet.

Josée Aubertin photographiée à la caméra 8x10, photo Martin Benoit

2 commentaires:

Anonyme a dit...

Il faut croire qu e l'homme est de cette nature: il cherche toujours a obtenir ce qu'il na pas ( ou plus).On peut aussi noter un effet de génération, en négation au passé qui était à la recherche de profondeur de champs aujourd'hui on en veut plus... Enfin réponse ou non a ce que le public veut la 5d mk II représente la concrétisation de longues années de recherche, mais dans 10 ans est ce que ca sera toujours à la mode? Peut-être que l'avènement du numérique a permit d'aller chercher le meilleur des deux monde?

Eve

Luc a dit...

Un article de blogue qui rejoint l'idée du commentaire précédent relativement à la profondeur de champ.

http://theonlinephotographer.typepad.com/the_online_photographer/2008/07/is-full-frame-t.html