vendredi 10 juillet 2009

Le magazine W shoot Bruce Willis avec la caméra RED ONE

source A Photo Editor

Un autre grand magazine vient d'utiliser la caméra vidéo RED ONE pour obtenir des images statiques aux fins de publications.

Une analyse de la stratégie et des problèmes reliés à ce type de "compromis" est bien exposée sur le blogue de A Photo Editor.

Je crois qu'avec les possibilités grandissantes d'obtenir des temps de capture de plus en plus courts, on verra cette façon de travailler de plus en plus répandue pour les mêmes raisons que beaucoup de photographes de presse photographient à 8 images/ seconde des portraits.

On se souviendra que Sante D'orazio, qui photographiait pour le catalogue de Victoria's Secret, utilisait un Pentax 6x7 autour du 1/125e aux quartz de sorte à bien voir sa lumière réelle. Toutes les photos de mode ne sont pas prisent à 1/1000 ou plus.

Cette fois-ci, je vais me procurer à temps une copie du magazine pour pouvoir évaluer de visu le résultat. (le Esquire de juin est disparu très rapidement)

8 commentaires:

François a dit...

ah la RED !

un capteur pas plus gros qu'un APS-C

une gestion des raw un peu chaotique un asa max de 320 mais en vrai on parle plus du 125asa. pas de possibilité de synchro au flash ! aucun autofocus possible...

un canon rebel à 8megapixel passer dans camera raw d'adobe te donne un meilleur résultat !

et si tu veux faire un frame grab d'un film ! je rapelle que le shutter speed à 24 image seconde c'est 1/48e donc c'est pas très sharp si le sujet n'est pas fixe.

Francois D.

Martin Benoit a dit...

Il me semble que cette limite d'ISO est la limite que l'on retrouve sur les dos Phase One et Leaf depuis plus de 10 ans et encore aujourd'hui (à l'exception des Px+).

La taille de ce capteur est celui de la D2x qui a orné tant de pages couvertures de magazines.

Ne pas éclairer au flash est une chose très utilisée dans beaucoup de très grands studios de mode à Paris et à NY (meilleur contrôle de la lumière, etc.) la popularité de l'éclairage HMI toujours grandissante (si c'était moins cher et fragile).

Pour le 1/48e, je ne suis pas un spécialiste de la RED ONE, mais il est certain qu'à 24 fps 1/48 est probablement la vitesse la plus lente utilisable, mais pas nécessairement une condition fixe qui limite des vitesses plus élevées. Beaucoup de caméras à 24p permettent des vitesses très rapides en fermant l'obturateur à de très faibles degrés (en pellicule du moins). On peut imaginer des taux de transfert de charge et des vitesses de buffer qui permettront de vider le ccd très rapidement. Foveon a depuis plus de 5 ans des capteurs à très haute vitesse de transferts pour la vidéo.

Tout ce que je veux souligner, c'est un engouement grandissant par des publications de grande envergure vers cette approche qui n'est pas à négliger même considérant ses limites actuelles.

Un peu comme lorsque la Nikon D1 a été introduite avec tous ses défauts qu'aujourd'hui on trouve inacceptable, mais qui a pavé la voie de la pdv numérique pro.

Martin Benoit a dit...

Voici un extrait du manuel d'instruction de la RED ONE concernant la vitesse d'obturation:

Shutter Speed
When operating in the default (Normal) mode, the Shutter Speed values are absolute and
independent of the capture frame rate.
This means as Shutter Speed decreases, more light falls on the sensor, increasing exposure
and motion blur on any objects moving within the frame. As Shutter Speed increases less light
falls on the sensor, decreasing exposure and motion blur on objects moving within the frame.
Speed: Exposure times presets include: 1/24, 1/25, 1/30, 1/32, 1/33, 1/40, 1/48, 1/50,
1/60, 1/96, 1/100, 1/120, 1/125, 1/192, 1/200, 1/250, 1/384, 1/400, 1/500, 1/696,
1/800, 1/1,000, 1/1,200, 1/2,000th sec.
When operating at 23.98 or 24.00fps, these equal common shutter angles of
1/32nd 270 deg 1/96 90

1/48 180 1/192 45

1/60 144 1/384 22.5

Anonyme a dit...

C'est dingue à quel point les photographes (enfin certains) semblent avoir peur de la Red.

Hans a dit...

Intéressant ce photographe de lumière ambiante.

François a dit...

quand je parlais du shutter speed c'était seulement si on voulait extraire une photo d'un film ! si on utilise la caméra pour en tiré des photo directement on peu jouer avec le shutter.

moi ce qui me fait rire c'est que tout les DOP que je connais sont pâme sur la 5dMKII et tous les photographe que je côtoies rêve de la RED !

mais la moitier de chacun des deux groupe n'a jamais essayé le jouet duquel ils rêvent !

J'utilise les deux dans mon travail ! Pour l'instant je vois pleins de raisons d'utiliser la 5d2 en vidéo mais aucune d'utliser la red en photo. Sauf peut-être le shutter electronique qui permet de faire 30 fps et +.

mais oui effectivement tout ca pourrait changer très vite ! RED est supposé sortir de nouveau "boitier" bientot et une série d'objectif électronique autofocus !

faut pas avoir peur de de la nouveaté mais il faut pas techno-trendy ! personne ne shootais (p-e certain on fait des test mais du moins c'était pas la norme) avec une caméra panavision film meme dans les grand studio de mode de paris il y a 15 ans, pourtant cette caméra 35mm pouvais capter 30 fps et + avec des vitesse d'obturation comparable à la red ! et on pouvais y loader n'importe quelle pelicule 35mm !


Francois D.

Martin Benoit a dit...

Très pertinentes tes observations François. Peut-être que les Panavision semblaient hors de porté des photographes, plus les développements spécialisés des films négatifs ou encore réversibles.

La RED et autres solutions comme la 5DmkII offrent l'avantage de voir les résultats immédiatement. La résolution et les frames secondes ont toujours semblé s'opposer. Chez Nikon les version H versus les X, etc. Avec la 5DmkII on tombe à ~2 méga pixels à 30fps et la RED 12mp à 24fps. Il y a quand même un grand écart de résolution à fps similaires. Si on veut aller chercher de la subtilité d'expression via la décomposition de l'émotion, une D3 fait du 11 fps sur la taille APS-C qui correspond à ~6,4 mégas pixel. La RED ONE reste en ce moment la caméra qui permettrait la meilleure décomposition du mouvement à la plus haute résolution ce qui est nouveau pour les photographes et la 5DmkII la caméra vidéo (incluant cinéma numérique ou analogique) qui offre la plus faible profondeur de champ, et ce à un prix plus bas que tout ce qui existait en numérique ou pellicule.

C'est normal que les photographes intéressés par la décomposition de l'émotion soient intéressés par la RED et que les cinéastes/vidéastes intéressés par diminuer leurs budgets et avoir accès à une faible DOF soient intéressés par la 5DmkII.

L'herbe est toujours plus verte chez le voisin...

Le collège (dpt tech AV) a acheté une RED ONE et je pourrai en savoir davantage à l'automne pour mieux comprendre les enjeux.

Entre temps, j'ai acheté ma copie du W avec Bruce Willis et ils ont fait des doubles pages dans ce magazine déjà sur dimensionné. La netteté est au rendez-vous sur les objets statiques, mais je ne comprends pas pourquoi dans un tel contexte de prise de vue il était pertinent de shooter vidéo. Les poses sont très statiques et auraient pu être faites à la caméra 8x10 pellicule tant il n'y avait pas de spontanéité à capturer...

François a dit...

pour la décomposition du mouvement je suis bien daccord !

voici un jouet pour faire rêver autant les photographes que vidéastes !

la Phantom 2K !

2k - 2048x2048 maximum resolution
540 fps à 1500fps
shutter pouvant atteindre 1/500 000

http://www.visionresearch.com/index.cfm?sector=htm/app&page=gallery