mercredi 14 janvier 2009

La vitesse de transmission, une variable dans le futur du photojournalisme

Jim MacMillan, photojournaliste récemment "retraité" du Philadelphia Daily News, amorce une nouvelle carrière en tant que freelance photojournaliste en distribuant ses images via le web et son iPhone.

Jim a découvert que l'extrême vitesse de transmission d'une image lors d'un événement pouvait devenir cruciale. À l'aide de son iPhone, il prend des images et les expédie sur Twitter. En quelques semaines, il s'est rendu compte qu'il a suscité de l'intérêt dans les quotidiens et dans les grandes agences.

Plusieurs croient que le futur du photojournalime et du journalisme réside dans cette approche où le "reporter" devient un peu homme-orchestre. Jim n'a pas encore trouvé moyen de rentabiliser sérieusement cette démarche et, un peu comme tous les quotidiens, il doit peaufiner sa formule.

Sony présentait la semaine dernière une caméra Wi-Fi qui inclut un fureteur web. Des émetteurs Wi-Fi pour caméras pros existent depuis plus de 3 ans et la vitesse de transmission des téléphones GPRS augmente tout le temps. Il faut maintenant simplifier et marier toute cette technologie de sorte que le photographe dispose du piton "Send" sur sa caméra et qu'il ne soit pas dépendant d'un réseau Wi-Fi. Certains on réussit, via des Pocket PC Bluetooth et des cellulaires, à combiner ces fonctions, mais à vitesse réduite. Ce que Jim reproche à sa démarche iPhone, est la basse qualité de l'image expédiée même si elle est expédiée rapidement. Il faudrait écrire une macro qui lorsqu'elle reçoit une image ou détecte une image "lock" sur la carte-mémoire, elle l'expédie via le téléphone ,via Bluetooth. Le lien caméra/laptop est Wi-Fi et le lien laptop/cellulaire est Bluetooth ou encore un cellulaire PCIExpress direct dans le laptop. Le laptop serait dans le sac à dos (où il est de toutes façons) mais roulerait l'écran rabattu.

Je donne moins qu'un an, pour qu'une solution similaire soit disponible dans le Nikon D4 ou le Canon 1D mk IV. La taille des émetteurs Wi-Fi diminuant tout le temps, ils seront intégrés dans les caméras comme dans certaines caméras amateurs ou encore les cartes Eye-Fi. Le photographe sélectionnera les images à expédier via la caméra. Tout le monde sera content; le photographe ne perdra pas son droit éditorial et l'éditeur recevra les photos encore plus rapidement. Plusieurs photographes hésitent à utiliser les émetteurs Wi-Fi afin de maintenir leur choix éditorial sur les images. Cette stratégie contourne cette question, mais nécessite que le photographe prenne le temps de regarder ses images.

On verra de telles solutions apparaître, car les quotidiens croient dans la débâcle que la vitesse est un critère important dans la diffusion de la nouvelle. Un jour, une étude démontera que les gens s'informent à des sources en lesquelles ils ont confiance et non pas, car ils ont le dernier scoop. C'était mon petit grain de sel.

3 commentaires:

Raphaël Ouellet a dit...

C'est sans aucuns doutes une des raisons qui va tuer le journalisme, cette profession autrefois si honorable.

La nouvelle fast-food ne constitue pas, selon moi, l'alternative pour que les grands médias sortent de leurs pseudo-crise ...

Les gens vont se tanné de voir de la marde et ils n'embarqueront pas dans ce modèle qui prend les lecteurs pour des imbéciles ...

Mon point de vue

Sebastien D'Amour a dit...

C'est tellement vrai que la vitesse est considéré comme un argument de réussite ou de vente dans le monde des médias.

Je crois que les applications de qualité pour le Wi-fi avec le téléphone seront courante d'ici 2 ans. Le défi sera de le rendre compatible avec les prochaines technologies ou modèles qui évoluent constament.

Je suis d'accord avec Raphaël Ouellet. Les gens vont décrocher de ce style de nouvelles un jours...Je ne lis plus les nouvelles quotidiennes dans les journaux puisque ce n'est que du sensationnalisme.

Sébastien D'Amour

François a dit...

les grandes agences apprennent vite !

http://www.robgalbraith.com/bins/content_page.asp?cid=7-9320-9869