mardi 9 septembre 2008

Encore une controverse autour de photos distribuées par de grandes agences.

Nous voici encore confrontés à des spéculations concernant la véracité de photos prises durant l'invasion georgienne.

D'autres exemples illustrent possiblement l'usage de photos mises en scène pour soulever une indignation politique.

Ce genre de phénomène, qui n'est pas récent ni propre au numérique, contribue à nourrir la méfiance que le public peut avoir envers les médias. Heureusement, ou malheureusement, ces spéculations n'ont pas fait la une au Québec.

Photo d'un mort se faisant déplacer par des ambulanciers. Étrangement, le mort s'agrippe à l'infirmière...

1 commentaire:

Luc Roberge a dit...

Découvrir ce blogue, c'est pour moi l'équivalent de trouver sur une machine à voyager dans le temps.Cegep du Vieux-Montreal, Circa 1980, souvenir de l'auteur... Le passage d'un boitier Nikon dans le four pour le faire sécher... Si je me rappelle bien le prisme n'avait pas survécu à ce traitement-choc. Merci pour le blogue, Très intéressant.