vendredi 8 mai 2009

La récession ne semble pas frapper au salon d-clic


Il y avait une file d'attente de plus d'une heure pour acheter des billets pour rentrer au salon de la photo et du vidéo au Palais des congrès ce matin. Les organisateurs étaient autant surpris que les visiteurs.

Une première à Montréal depuis plusieurs années, un salon qui regroupe la plupart des compagnies de matériel photo.

La récession ne semble pas être au rendez-vous, car les visiteurs achetaient du matériel et étaient très curieux de pouvoir discuter avec les divers représentants.

Si vous voulez essayer la fameuse 200-500 f2,8 APO de Sigma, la file n'est pas trop longue.

photo Martin Benoit

10 commentaires:

Anonyme a dit...

Quand j'étais étudiants, Lozeau m'ont rie dans face plus d'une fois quand j'ai demandé pour un rabais étudiants. Maintenant que je travail dans le domaine, j'ai peine à trouver une conseiller qui répondeurs à des questions qui dépasse le stade des compacts numériques.

L'idée du salon est bonne, c'est juste de valeur que ce sois organiser par le Walmart de la Photo à Montréal.

Christian Lévesque a dit...

J'ai travaillé chez Lozeau et les conseillers qui sont sur le plancher sont parmis les meilleurs au Québec. S'agit de s'adresse à la bonne personne. Pour dépasser le stades des "compacts", s'agit d'aller dans la section "pro". Et puis les conférenciers en connaissent pas mal aussi !! Et on est encore très loin du "walmart de la photo"...! Chez Lozeau, c'est le service au client qui compte avant tout, mais il faut tomber sur les bonnes personnes...

Anonyme a dit...

Pour ma part, je vais régulièrement chez Lozeau puisque c'est près de chez moi. Je dois cependant admettre que côté connaissance photo c'est pas fort fort leur truc. La section pro vend des trucs de pro mais les vendeurs ne connaissent manifestement rien d'autre que le guide d'utilisateur du spécial du mois.

Anonyme? a dit...

La prochaine fois que tu va chez Lozeau, essaie de t'exprimer correctement, peut-être que les vendeurs du pro auront envie de t'aider plutot que de voir un enième "papout" qui cherche du kodak gold 200. La majorité des vendeurs du pro ont des études en photo terminées ou en cours en plus de pas mal d'expérience, et ils supportent assez mal les "ptit-joe-conaissants".

Anonyme a dit...

Hou là là pas content le monsieur, sans doute un vendeur, et il juge sans connaitre en plus.

Triste, mais représentatif d'un certain bornage (du latin "je suis borné").

Brigitte a dit...

"papout" et "ptit-joe-conaissants" ça sonne pas comme sont "parmis les meilleurs au Québec" ou "Chez Lozeau, c'est le service au client qui compte avant tout"

En t k avec une réponse comme ça je sens pas trop le professionalisme.

Hans a dit...

J'y ai été c'était correct. Tout ce monde c'est étourdissant mais j'ai été à 2 conférences pas pire (et 2 autre juste trop de base qui pourtant ont eu l'aire de plaire à l'audience). J'ai aussi testé quelques lentilles question de les feelers mais j'ai bien failli disjoncter à écouter ce que les conseillers ont comme questions de la part du public. Ça ne doit pas être facile d'être conseiller, surtout si tu en évalues un sur ses connaissances des caissons sous-marin alors qu'il se spécialise sur la photo d'oiseau ...

Anonyme a dit...

Les "tit joe connaissant", au lozeau, c'est souvent les vendeurs eux même (et ils savent pas grand chose en plus).

Martin Benoit a dit...

Je crois qu'il y a un comptoir pour adresser ses plaintes chez Lozeau; je ne crois pas que cette plateforme soit l'endroit idéal.

Merci

Anonyme a dit...

Oui, c'est vrai il y a un comptoir pour ça, mais ils n'écoutent pas.