jeudi 14 août 2008

Un oeil de boeuf comme objectif

À une époque où nous nous préoccupons d'asphéricité, de verres à faible taux de dispersion et de comportement apochromatique, d'autres explorent différentes avenues en utilisant le cristallin d'un oeil de boeuf pour faire des photos.

Une explication exhaustive sur le blogue de Giordano et Lagado est disponible.

2 commentaires:

Ognian a dit...

Hahah, super.

Francois a dit...

Très belle analogie que cet oeil de boeuf!