vendredi 30 mai 2008

Sophie et la bannière du blogue

Depuis quelque temps, je reçois des commentaires relativement au fait que je ne mentionne pas le copyright de Steve McCurry relativement à la bannière qui orne le haut de ce blogue.

Cette photo des yeux de Sophie Aubry a été prise en janvier 2002 par moi-même lors d'une expérimentation dans le but d'analyser et de comprendre les principes derrière l'image de la fameuse page couverture du National Geographic de juin 1985.

Sophie m'a généreusement autorisé à utiliser ses yeux pour ce blogue.

J'avais démarré cette expérimentation dans le but de tenter d'isoler la variable "magique" de cette image. Je me suis même fait prescrire par mon ophtalmologiste de la pilocarpine afin de contracter de façon extraordinaire les iris.

Dès le jour de sa publication, j'ai été, comme des milliers d'autres, fasciné par cette image. Le web fourmille de théories relativement aux principes qui font de cette image une image exceptionnelle. En 2002, la jeune fille afghane n'avait pas encore été retrouvée et McCurry se faisait interviewer par tout le monde relativement à la validité de cette image qui était souvent remise en cause. Le National Geographic n'en étant pas à sa première polémique.

McCurry, étant un excellent photographe, est selon moi trop souvent associé à cette image au point que l'on en vient à oublier le reste de son excellente production. Il est vrai qu'une telle image puisse changer une carrière et a changé sa carrière.

Sophie Aubry photographiée lors d'une expérimentation pédagogique. photo Martin Benoit

Vernissage des finissants 2008

Hier soir avait lieu le vernissage des finissants de la cohorte 2008 des étudiants au programme de photographie du CVM.

Beaucoup plus d'images ont été exposées que les années antérieures. Les trois salles du 2e étage étaient remplies de plusieurs centaines de photos.

On m'a souvent fait le commentaire que les effets Photoshop ne semblaient plus à la mode et je crois que c'est vrai pour l'ensemble de la photographie actuelle. Les étudiants de cette génération ont bien connu la manipulation spectaculaire d'images et semblent être à l'étape où Photoshop est plutôt un outil de peaufinage que de création.

On sentait la fin du parcours de trois années et la "libération" qui s'ensuit. La soirée s'est poursuivie à La Banquise, pour la poutine non traditionnelle, et finalement au bar Le Passage.

Deux étudiants de 2e année découvrent le travail architectural de Maxime Boisvert. photo Martin Benoit

Conférence sur le droit photographique

Le groupe de discussion Quebecphotos.ca organise une conférence sur le droit photographique au Parchemin.

La conférence aura lieu le 3 juin au 2e étage du restaurant Le Parchemin à 17:30. Le reataurant est situé au 1333 rue McGill.

Vosu devez vous inscrire à ce groupe de discussion pour effectuer votre réservation.

Me Diane Bellavance, avocate , au sein du Cabinet Lévesque Gravel & Associés sera la conférencière.

mercredi 28 mai 2008

Site web des finissants du département de photographie

Demain soir, aura lieu le vernissage des finissants du département de phtographie du Vieux Montréal.

Leur site web vient d'être mis en ligne comme avant goût.

Vernissage demain soir à la galerie Art Mur sur la rue Saint-Hubert coin Rosemont.

photo Rémi Savard

Conférence de Andrew Rodney

La CAPIC invite Andrew Rodney à présenter sa version de la gestion couleur dans un contexte de photographe.

Andrew est connu en particulier pour son bouquin "Color Management for Photographer". Ce bouquin a fait le pont entre la théorie et la pratique de la gestion couleur dans le contexte spécifique de la photographie numérique.

Andrew, un disciple du défunt Bruce Fraser, est un maître vulgarisateur et sait présenter cet art de façon pragmatique. Il sait mettre l'accent sur les volets vraiment stratégiques et dédramatiser ceux qui ont peu de conséquences.

Une rencontre importante à faible coûts.

Confirmez votre présence à Yves Beaulieu à yves@beaulieuphoto.com

Exposition de Benoit Levac

Exposition des photographies de Benoit Levac "Merci Épicure".

Benoit, un ancien du département de photo début 80, expose du 28 mai au 10 juillet au 278 rue Queen (angle William) à Montréal.

Le vernissage, ce soir à 17:00.

samedi 24 mai 2008

Dafo ferme, sniff...

Wow, je viens de lire sur le blogue de Patrick Sanfaçon la fermeture de Dafo Éclair. Je suis complètement sur le derrière.

Comme Patrick le mentionne, Dafo était un, sinon le meilleur E6 (développement de film diapositive) en ville. J'ai été particulièrement impliqué avec eux ces derniers mois en leur transférant tout ce que je pouvais de notre département qui ferme sa section couleur. Dafo a été créé vers la fin des années 70 par un finissant du département de photographie DAniel FOrtier.

Pour moi, qui a été très impliqué dans le monde du laboratoire à Montréal et Toronto, Dafo restera la preuve que la qualité peut dominer sur la force brute. Montréal a un historique dans le monde du labo qui tient un peu des régimes féodaux. Je n'entrerai pas dans les détails ici; Dafo, Alix et Gagné, Brome et quelques autres ont réussi à voguer contre vents et marrés et survivre grâce à la qualité. C'est une bonne nouvelle au niveau environnemental, mais c'est une mauvaise nouvelle au niveau de la disparition d'une grande expertise à manier les sels d'argents vers des destinations insoupçonnées.

Bonne chance Lyne, Warren et les autres.

photo de nos C-41 et E-6 à une autre époque. Les pièces maîtresses de ce C-41 ont été données à Dafo il y a quelques mois. photo Martin Benoit 2002

vendredi 23 mai 2008

Les pieds qui portent le monde, par Raynald Leblanc

Raynald Leblanc, photographe au Journal de Montréal, a publié une série sur les pieds de différentes personnalités. Un travail qui s'étale sur plusieurs années et qui suscite la curiosité.

jeudi 22 mai 2008

Deux vernissages vendredi soir

source Isabelle Bergeron

Le collectif d'artistes avo avernissage vous présente une autre exposition encore constituer d'un collectif d'artiste, Isabelle Bergeron, finissante en photographie sera des leurs.
2013 St-Laurent 2e étage de midi à minuit.

mercredi 21 mai 2008

Vernissage des finissants du prograpmme de photo au CVM

source Luce Tremblay-Gaudette
La galerie Art Mûr accueille l'exposition des 40 finissants en photographie du Cégep du Vieux-Montréal, du 29 mai au 14 juin 2008. Le vernissage, qui se tiendra le 29 mai à 17:00 prochain, sera l'occasion d'échanger avec ces jeunes diplômés avant qu'ils ne se dispersent, avides d'explorer différentes branches d'un métier aux possibilités multiples. L'exposition clôt trois années bien remplies.

Galerie Art-Mûr : 5826 rue St-Hubert (angle Rosemont), Métro Rosemont

mardi 20 mai 2008

Maxwell Render, The Light Simulator

Les nouveaux logiciels de simulation d'éclairage et de caméras deviendront peut-être les compétiteurs des photographes si ce n'est déjà le cas dans certains domaines.

Ces logiciels, comme Maxwell Render The Light Simulator, sont rendus tellement performants et abordables que sous certains aspects, ils peuvent faire plus que la plupart des caméras utilisées par les photographes.

Des variables comme la vitesse d'obturation, l'ISO, la distance focale, les basculements d'objectifs et les décentrements, la profondeur de champ ainsi que la relation avec la taille des capteurs peuvent toutes être simulées. Il faut comprendre que tous produits modernes existent déjà sous forme de modèle informatique 3D. Fini les plans sur papiers, tous les ingénieurs travaillent en modélisation depuis plus d'une décade. Donc, lorsque vient le temps de présenter le produit pour fins promotionnelles, on peut tout "simplement" passer le modèle dans un logiciel de "rendu" et simuler sa présence dans un environnement sans jamais vraiment faire de photos. Les contrôles disponibles dans beaucoup de cas sont supérieurs à ce que l'on pourrait obtenir en studio. Le marché où ce genre de pratique prend tout son sens est celui du catalogue et de l'illustration.

Quelques exemples de "photos" faites avec cette technologie.

image conçue par Yosuke Okaue à l'aide de Light Simulator 1.6.2

samedi 17 mai 2008

Making Of du Curtis 2008 version Sylvie-Ann Paré

photo de Gabriel Desbiens par Sylvie-Ann Paré

Voici une version du Making Of du projet Curtis édition 2008. Les photos ont toutes été prises par Sylvie-Ann Paré mais je me suis permis la sélection et le traîtement. Une sélection plutôt basée sur les émotions entre les participants. Pour voir la galerie de 68 photos.

Bandes audio à bas prix

Le bonheur des uns fait le malheur des autres.
iStock, la fameuse banque d'images très bon marché, vient d'annoncer une division de clips audio qui se vendront entre $1 et $25 selon la complexité.

Depuis que les photographes sont souvent requis de produire des diaporamas sonores ou encore des vidéos, la question des frais reliés à l'ajout de musiques ou effets sonores pose problème en matière des coûts totaux pour pouvoir diffuser le matériel. Les frais de licence pour de l'audio étant généralement plus élevés que pour de la photo, les photographes se retrouvent souvent à prendre des risques en diffusant des productions où tous les droits n'ont pas été vérifiés. C'est exactement l'inverse que ce que nous vivons lorsque quelqu'un utilise une de nos photos sur son site web sans notre consentement ou sans payer une licence d'utilisation.

iStock compte couvrir ce secteur du marché à bas prix. C'est une bonne nouvelle pour le photographe qui veut agrémenter sa production à bas prix, mais c'est peut-être une mauvaise nouvelle pour ceux qui vivent de la production audio. Un peu comme le microstock photo semble nuire au marché global de la photographie et les banques d'images aux photographes autonomes.

jeudi 15 mai 2008

Vernissage des étudiants en photo à André-Laurendeau

source Bertrand Carrière

Ce soir aura lieu au 3e étage du cégep André-Laurendeau le vernissage des étudiants en Photographie/Arts graphiques.

Le vernissage débute à 17:00 et l'exposition se termine ce soir.

Bonne visite

mercredi 14 mai 2008

Le débat s'enflame au sujet du "Orphan Work Bill"


Depuis une semaine, le "diable est aux vaches" au sujet du Orphan Bill aux États-Unis. Ce projet de loi qui risque de devenir réalité vient de diviser entre elles les grandes fédérations de photographes.

En gros, ce projet de loi vise à rendre légal le fait d'utiliser une photographie dont on n'a pas réussi à retrouver son créateur après avoir fait des efforts "raisonnables" (je simplifie ici).

La question dont on ne parle pas trop dans tous ces débats est, qui pousse pour que ce bill passe au Congrès? Quels sont les intérêts financiers derrière ce projet de loi? Selon la version officielle, le projet de loi est là pour rendre accessible au public du matériel valable qui est "barré" par le droit d'auteur. Il y aurait une intention philanthropique à l'origine de ce projet... Laissez-moi douter des intentions philanthropiques de ce genre de lobby. Il semble que ce sont les Majors (les grandes compagnies de cinéma) qui veulent que ce bill passe, car ils pourraient utiliser ces images dans leurs productions à moindre coût.

Plusieurs groupes croient que cette loi pourrait déprécier du 2/3 la valeur de toutes photos et ainsi rendre encore plus fragile une profession déjà fragilisée par les revirements du microstock et du numérique.

Un indicateur, parmi d'autres, est le fait que beaucoup de noms de domaines incluant le terme orphanwork ont été enregistrés récemment. On suppose pour planifier la future distribution de matériel considéré "orphan".

Si quelqu'un de la CAPIC a la position de la CAPIC ou une opinion, elle est la bienvenue.

Expo photo de quatre étudiants de 2e année

source Alexandre Morin

Le collectif dinofuck invite tout le monde qui est intéressé à venir faire un tour au content vol 1, durant la soirée il y aura une partie exposition où quatre membres de dinofuck exposeront une partie de leur portefolio actuel.

Le tout se passe au Academy, qui se situe au 4445 St-Laurent, au coin de Mont-Royal. C'est à 9 heures. Cela concorde parfaitement avec la fin de la session donc pas d'excuse, venez en grand nombre.

mardi 13 mai 2008

Superbe diaporama sonore d'Ognian

Ognian a concocté un très beau diaporama sonore sur les "Grands enfants de Beijing".

Bel usage du son et de l'image.

Attention, ça prend de la surface écran et de la bande passante.

Lien vers le diaporama d'Ognian.

Papas, un nouveau bouquin de photos par Brigitte Thériault


Brigitte Thériault, ancienne étudiante au dpt de photo, vient de publier un bouquin de photos aux Éditions La presse portant sur la thématique des pères.

Le bouquin, accompagné des textes de Nathalie Christiaens, fait un portrait du quotidien de la profession de père sous des angles souvent oubliés.

Un ouvrage intime, qui porte à réflexions. En librairie à partir du 8 mai.

dimanche 11 mai 2008

Le Musée des Beaux Arts de Mtl acquiert 5 Monkman

Le Musée des Beaux Arts de Montréal, annonce l'acquisition de cinq photographies de Kent Monkman intitulées "Naissance d'une légende".

Kent Monkman est un Canadien d'ascendance mixte cri-anglo-irlandais.

Cette série est un mélange de syntaxes photographiques en passant par la présentation qui emprunte aux médias de la fin 19e, aux accoutrements d'influence Curtissienne (en ce qui concerne les vêtements), à la thématique globale des stéréotypes drag queen.

Plus d'infos sur Kent Monkman

images extraites de la publication du Musée des Beaux Arts; 5 épreuves à développement chromogène, édition de 25, 15x10 cm (chacune)

samedi 10 mai 2008

Vidéo de l'exercice: Négocier avec les autres médias

Première version du montage de l'exercice "Conférence de presse impromptue obstruée par les intervenants des autres médias". Merci à Nicolas Rodi pour la captation vidéo. (Ce vidéo est hébergé par YouTube, vous ne pourrez le visionner si vous êtes au CVM)

Le vidéo-photojournalisme

The Digital Journalist publiait un article pertinent sur les attentes souvent erronnées des grands quotidiens relativement aux vidéos à produire par les photographes. Cet article explique bien les différences entre les contextes de réalisation et de diffusion des caméramans télé versus les photographes-vidéastes.

Cette transition qui s'est amorcée il y a quelques mois à Montréal est un processus qui peut en décourager plusieurs si les attentes et le contexte de travail ne sont pas appropriés. Chose certaine, on ne devient pas bon vidéaste du jour au lendemain et ce muscle doit être développé au travers des heures et des heures de tournage.

Michael Reichman de Luminous Landscape résume sa pensée sur la convergence de la photo et du vidéo dans un grand article où il spécule sur le nouveau paradigme de la photographie à l'aube des capacités qu'offriront d'ici quelques années les caméras.

Moi qui croyais que la plus grande révolution de l'histoire des 150 ans de la photographie avait été l'introduction du numérique au milieu des années 90...

Ognian Gueorgiev et Normand Grégoire photographes/vidéastes lors du Curtis 2008, photo Michael Boisvert

La controverse Dove Real Beauty bat son plein

Depuis une semaine, l'encre coule à flots relativement aux retouches qui auraient été effectuées sur une campagne publicitaire Dove prétendant faire la promotion de la "vraie" beauté. La photo faite par Annie Leibovitz et retouchée par le gourou Pascal Dangin semble finalement, n'avoir été que dépoussiérée et corrigée chromatiquement .

Documentaire sur Larry Towell

source Gunther Gamper

Documentaire sur le photographe Larry Towell à Ex-Centris

LARRY TOWELL est le seul photographe canadien oeuvrant au sein de la prestigieuse agence Magnum Photos.

Le film Territories, réalisé par Mary Ellen Davis, est présenté jusqu'au 15 mai à Ex-Centris

Lancement du livre de Éric St-Pierre

Jeudi le 15 mai, au Café Legard, Éric St-Pierre lancera son livre de photos sur le commerce équitable.

3119 rue Masson dans le quartier Rosemont

jeudi 8 mai 2008

Pont Jacques Cartier partie 10


Bon c'est fait, tout le monde m'a écrit pour me dire que le pont Jacques Cartier avait été photographié en 3D et relation avec la ville de Montréal et la montagne. Il ne reste plus de défit, je n'attendrai plus le lever du soleil sans perspective atmosphérique sur la péninsule aux chasseurs de canards
photo © Roland Lorente

Treize photographes arrêtés en Autriche

source FPJQ

Treize photographes de presse viennent d’être arrêtés à Amstetten en Autriche. Ils faisaient le siège de l’hôpital où se trouve la fille de Elisabeth Fritzl, cette femme qui a été séquestrée pendant 24 ans dans une cave. Des photographes portaient des vêtements de camouflage afin de pouvoir se dissimuler dans les arbres, un autre était déguisé en policier, un autre en employé d’entretien… La brigade anti-émeute doit maintenant surveiller l’accès à l’hôpital, des chiens ont été mobilisés ainsi que des gardes de sécurité privés. Dans ce contexte de siège médiatique, la mère ne peut aller au chevet de sa fille gravement malade.
Source

On comprendra mieux cette farouche volonté de servir l’intérêt public quand on saura que des magazines comme People peuvent payer des millions de dollars pour certains types de photos.
L’article du New York Times

Encan et vernissage ce soir chez Shoot Studio

source Pierre Manning

SHOOT STUDIO, VERNISSAGE & ENCAN
8 MAI 2008
Shoot Studio vous invite au vernissage de sa nouvelle exposition collective.
Un 5 à 7 où vous pourrez participer à l’encan silencieux de plusieurs œuvres
exposées au courant des dix dernières années.
Au plaisir de vous voir!
6330 rue St-Hubert, suite 300, Montréal
Pour achats d’œuvres, argent comptant seulement.

lundi 5 mai 2008

Making of du Curtis 2008 version Pierre-Louis Mongeau

Sarah aidant Cindy lors du Curtis. photo Pierre-Louis Mongeau

Pierre-Louis, qui était de passage durant le Projet Curtis 2008, nous a concocté une petite galerie web souvenir de l'événement.

samedi 3 mai 2008

Négocier avec les divers médias

photo Geneviève Lalande-Bernatchez

Dans le but d'enseigner les codes de comportements entre les divers médias, nous avons simulé une conférence de presse impromptue sur les marches d'un palais de justice.

L'avocat (Normand) et son client (M. Pédo), font une déclaration aux divers médias. La priorité est donnée aux équipes de télé, radio et journalistes de l'écrit. Ensuite, les photographes essaient de produire une image à travers ce mur d'intervenants. Le tout doit se dérouler en silence pour respecter les prises de son des radios et télés. Aucune bousculade n'est tolérée au niveau des caméramans télé. La scène était sous éclairage mixte (quartz, fluorescents et lumière du jour) et la photo devait-être faite au flash. L'image unique horizontale devait être transmise avant minuit via FTP.

Vous pouvez visualer l'ensemble des résultats en cliquant sur les miniatures de cette fenêtre. Un vidéo du Making Of sera bientôt disponible.

jeudi 1 mai 2008

Le Orphan Works Bill au sénat américain

Pour ceux parmi vous qui êtes familiers avec la norme Updig v3.0, ce projet de loi sème des inquiétudes depuis plus d'un an. Sans rentrer dans les détails, le Orphan Works Bill permettrait à quiconque d'utiliser une image pour des fins publiques si il ne réussit pas à retracer le créateur après avoir fait des efforts raisonnables.

YouTube diffuse un vidéo faisant état des dangers potentiels reliés à ce projet de loi. PDN a dû diffuser une liste des mythes et légendes relatifs à ce projet pour donner l'heure juste en matière d'interprétation.

Quels sont les vrais intérêts derrière un tel projet de loi? Qui essaie-t-on de protéger? L'accès aux images non diffusables pour les bienfaits à la communauté? Généralement, je suis pour l'accès à l'information et le libre usage, mais cette fois-ci je suis surpris par l'altruisme de ce lobby.

Le VP de IStockphoto blâme le bas prix des caméras Nikon et Canon

Kelly Thompson, vice-président de IStockphoto, attribue les bas prix des caméras Nikon et Canon comme responsables de la grande popularité du micro-stock au détriment des grandes agences et des photographes "professionnels".

Le fait que des caméras pouvant produire des fichiers de qualité sont disponibles pour le grand public, permet à des non-pros de s'introduire dans le marché de la banque d'image sans pour autant avoir à faire les investissements financiers des pros. Il souligne aussi que les grandes campagnes publicitaires ne font toujours pas appel à ce genre d'images et que les "grandes" agences ont toujours leur place.

C'est tout le marché intermédiaire qui a tendance à se diriger vers le micro-stock qui comble leurs besoins. Paradoxalement, beaucoup ont blâmé les forts prix des caméras numériques pour justifier leurs baisses de revenus. Il y aurait donc une vie en bas des dos P45? Que va-t-il arriver quand d'ici quelques mois nous allons voir des caméras full frame de 24 mp apparaître sur le marché à des prix jamais vus?

Une fois de plus, la photographie n’appartient pas seulement aux photographes professionnels.